Mon travail comme sculpteur essaye de fabriquer une réinterprétation moderne de toute la passion contenue dans les mythes du livre sacré du
Popol Vuh…

C’est la magie de cette culture, à la fois légendaire et merveilleuse qui permet à mes mains de créer. Cet héritage spirituel et culturel provoque le déchaînement d’idées et de formes que je traduis dans chacune de mes pièces.

De là, l’interprétation du monde et les symboles que j’entends communiquer…

Mon œuvre n’est rien de plus que le reflet de la cosmologie d’une tradition ancestrale léguée par la civilisation Maya aux peuples latino-américains, un potentiel et une énergie que je cherche à rénover et à exploiter afin qu’ils fassent partie de notre bagage culturel, le support de l’éducation de notre peuple, une utopie certes lointaine…

 

 

Et puis aussi, au fond,
la nécessité d’exprimer les manifestations contradictoires
et parfois déshonorantes de mon âme…